Symboles

La Foi directe n’a pas besoin du support de la religion…
Elle est en Soi.

Le graphisme des symboles ci-dessous résonnent en moi, et leur signification est celle qui me correspond au mieux.

Cependant, pour un même symbole, il peut y avoir plusieurs tendances en fonction de l’origine des sources (occidentale, orientale, ésotérique, etc…).

Aussi je vous invite à aller explorer vos propres ressentis, en approfondissant vos recherches.

 

La fleur de Vie

Très vieux symbole, reprèsentant un ancien code, est trouvé dans toutes les religions majeures du monde.

Au temple d’Osirion en Egypte, il a été trouvé littéralement brûlé dans le quartz rose grâce à un processus encore inconnu, et a été daté au carbonne 14, 3000 ans av J.C.

On la trouve aussi en Turquie, en Inde, en Israel… Dans chaque rond, il y en a 19 autres, jusqu’à l’infiniment petit.

Source de vie, Géomètrie Sacrée, Nombre d’Or, Solides de Platon, 3 de nos acides aminés essentiels…et plus encore…(Cf Gregg Bradden, L’éveil au point zéro)
De nombreuses autres informations peuvent être trouvées internet….

L’arbre de Vie

Issu de la Kabbale, appelé aussi l’arbre des Séphiroth. Il est tracé à partir de la graine de Vie.

Il représente la hiérarchie des archanges, des séphires.

La Kabbale est un ensemble de spéculations métaphysiques sur Dieu, l’homme et l’univers, qui prend racine dans les traditions ésotériques juives.

 

Le Caducée

Le bâton central est le canal (nadi) médian sushumnâ (ou djed), à l’intérieur de la moelle épinière ; le long de ce canal, qui est « l’axe de la colonne vertébrale », s’élève l’énergie kundalinî ; les deux serpents sont les deux canaux Idâ, « polarisé négativement et lié à la Lune », et Pingalâ, « polarisé positivement et lié au Soleil » ; ils remontent du premier chakra jusqu’au septième.

Le Caducée symbolise aussi l’alchimie (Hermès Trimégiste): les deux serpents se faisant face symboliseraient les substances élémentaires que sont le soufre et le mercure quand elles se trouvent en parfait équilibre.

Autre lien : le bâton central fait aussi penser à celui de l’Hermite (Tarot de Marseille), qui est à la fois Soignant et Messager…

 

Yin & Yang

Le Yin est symbolisé par la « goutte » noire, et le Yang par la blanche (l’obscur et le lumineux). La forme des « gouttes » symbolise la dynamique de chaque principe, selon le cycle : naissance, croissance, maturité, décroissance et mort.

Il n’y a ni commencement, ni fin, il faut l’imaginer en mouvement perpétuel. Les points, signifient que yin nait du yang et vice versa.

Yin, Terre, Lune, Nuit, Féminin, Froid, Humidité, Eau, Réceptivité, Passivité, Inspiration, Organes, etc..
Yang, Ciel, Soleil, Jour, Masculin, Chaleur, Sècheresse, Feu, Créativité, Activité, Expiration, Entrailles, etc…

 

Om ou Aum

Om (ou Aum) est un des symboles les plus sacrés de l’hindouisme : il est utilisé comme préfixe et parfois suffixe aux mantras et à toute prière hindoue.

Il est considéré comme la vibration primitive divine de l’Univers qui représente toute existence.

 

Le Trisquel

Symbole très ancien Celte, le triskel signifie 3 jambes.

Symbole de vie, de dynamisme et d’enthousiasme.

Peut signifier le cycle du soleil, le lever , le zénith, le coucher, ou celui de la vie, enfance, vie adulte, vieillesse ;
mais aussi l’air, l’eau, la terre ; ou encore le passé, le présent et le futur…

 

Le Pentacle

Ce symbole a beaucoup d’interprétations, dont certaines ont un regard négatif.

Voici celle que je retiens :
Omraam Mikhaël Aïvanhov établit aussi l’identité du pentagramme avec l’Homme et développe l’aspect moral, initiatique :
« L’homme représente le pentagramme vivant et il nous a donné une règle. Le pentagramme représente l’homme parfait qui possède les cinq vertus parfaitement développées [sagesse, amour, vérité, justice, bonté]. À un autre point de vue, il représente aussi les cinq sens : toucher, goût, odorat, ouïe et vue »[]. »

 

Œil d’Horus

L’œil d’Horus se dit « oudjat » en égyptien ce qui veut dire « complet ». Il représente un œil humain fardé et souligné de deux marques colorées caractéristiques du faucon pèlerin.

Pour les Égyptiens l’oudjat devint, symbole de lumière et de connaissance (œil du faucon qui voit tout), d’intégralité physique, d’abondance et de fertilité.

 

Ankh ou Croix égyptienne

L’ankh est le hiéroglyphe qui signifie « vie ».
Ankh a aussi comme nom : la Clef du Nil, la Clef de la Vie ou encore la Croix de la Vie.
Il représente la vie éternelle, et symbolise parfois, par extension, la force vitale.

 

 

Mudra de la Prière

Quelques mots sur le MUDRA de la Prière

Le terme Mudra signifie « signe » ou « sceau », c’est un terme sanskrit qui est relatif à une position codifiée et symbolique des mains d’une personne ou d’une divinité. Leur origine est très ancienne et se rattache à la culture védique.

Mudra de la Prière ou Mudra « Atamanjali » ou « Namaskara »

C’est un beau geste de prière, effectué en joignant les deux mains près du cœur, la tête légèrement inclinée vers l’avant.

En Orient, le mot sanskrit mudra signifie « geste de la main qui dirige le courant vital à travers le corps ».

Namaskara Mudra, est considéré comme une humble salutation provenant directement du Cœur et accordé réciproquement par l’interlocuteur, pendant que l’on prononce « Namasté ».

La salutation hindoue signifie : « Le Divin en moi honore le Divin en vous ». L’expression est utilisée lorsque l’on se réunit ou que l’on se quitte.

Il existe des variations, à savoir les mains au milieu de la poitrine en guise de salutation à nos pairs, les mains au niveau des yeux en salut à un gourou (guru : maître enseignant), ou bien les mains tendues au-dessus de la tête en salut à Dieu.

En Occident, ce geste est enseigné comme façon privilégiée de prier dans la tradition Chrétienne. Il est utilisé pour communiquer avec Dieu, le créateur, ou la source elle-même.

Son usage est très répandu dans le monde entier. Cependant, sa raison originelle est bien particulière… (Cf Gregg Braden, « L’éveil au point zéro »)

Ce geste active et harmonise la coordination des hémisphères cérébraux gauche et droit, réunit le Yin et le Yang, le féminin et le masculin, Ida et Pingala…

Les doigts, en touchant leur contrepartie sur la main opposée, ferment des circuits et permettent l’accès aux chakras, ainsi qu’à une partie de nous même au niveau subtil.

Les chakras localisés au centre de la paume sont reliés directement au chakra Cœur. En les mettant en contact, ils forment une boucle d’énergie, vibrant au diapason de celle du Cœur, ce qui en amplifie l’effet.

Par ces contacts réunis, et les effets qui en découlent, il est alors possible d’envoyer de l’énergie (appelée aussi des Formes Pensées) vers d’autres parties du corps, d’autres personnes, voire l’Univers tout entier…

Et d’expérimenter ainsi la part Divine qui est en Soi, en unicité avec celle de l’Univers…

La belle métaphore de Platon, le corps est une calèche…

(On la retrouve aussi dans des Textes Sacrés de l’Inde.)

 

Les roues arrières sont les jambes, les roues avant sont les bras, les chevaux sont les émotions, le cocher est le mental. Dans cette calèche se trouve un personnage invisible mais bien présent, qui s’appelle l’Ame, le Soi Supérieur ou Soi Profond …

Cette calèche suit un parcours, le chemin de vie, ou sa légende personnelle selon Paulo Coelho.

Au cours de son voyage, il peut y avoir des nids de poule, du brouillard, un long virage, un carrefour. On peut aussi rouler dans le fossé, et voire même tomber dans un ravin…

On peut y installer plusieurs crochets d’attelage, et tirer ou porter les autres, ou même porter leurs bagages. Le cocher peut tenir la main d’un cocher d’une autre calèche, et sortir de sa voie, etc….

Avec cette métaphore, nous pouvons illustrer les grandes scènes de notre vie, ainsi que notre comportement, et même s’y comparer, et mieux se situer.

Musique

Voici quelques artistes qui m’inspirent…

  •  “Grace“, “Liberation’s Door” et “Sacred Chants for healing” de Snatam Kaur.
  •  “Amarantime” et “Only time” d’Enya

Bibliographie

Voici quelques livres qui m’ont aidée, et dont certains m’aident encore…

DEVELOPPEMENT PERSONNEL

  • « L’éveil au point zéro. L’initiation collective » de Greg Bradden, éditions Ariane.
  • « Les 5 blessures qui empêchent d’être nous même » de Lise Bourbeau, éditions E.T.C INC.
  • « Le pouvoir du moment présent » d’Eckart Tolle, éditions Ariane.
  • « Les quatre accords toltèques » de Don Miguel Ruiz, éditions POCHES Jouvence.
  • « N’y a-t’il pas d’amour heureux ? » de Guy Corneau, éditions J’ai Lu Bien-Etre.

DOMAINES ENERGETIQUES

  • « Le Livre des Chakras. Découvrez les Forces cachées qui sont en nous » d’Ambika Wauters, éditions Soline.
  • « Les 5 saisons de l’énergie » d’Isabelle Laading, éditions destin.
  • « Mémoires du Corps Energétique » d’Annie Lascor, éditions TheBookEdition.
  • « Pratique du massage chinois » du Dr You-Wa Chen, éditions Marabout.

LIENS CORPS / MENTAL / EMOTIONS

  • « Ton corps te dit Aime-Toi » de Lise Bourbeau, éditions E.T.C INC.
  • « Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi » de Michel Odoul, éditions Albin Michel.
  • « Mémoires du Corps Energétique » d’Annie Lascor, éditions TheBookEdition.

ROMANS INITIATEURS

  • « La caverne des anciens » et « le 3ème œil » de Lobsang Rampa, éditions Aventure secrète.
  • « L’alchimiste » et « Le pèlerin de Compostelle » de Paulo Coelho, éditions J’ai Lu.
  • « Les 7 plumes de l’aigle » et « Le secret de l’aigle » d’Henri Gougaud, éditions Albin Michel.
  • « Femme Chamane, voyage de l’autre côté de la réalité » d’Ema’a Drolma Mata et de Muriel Durand, éditions Le Souffle d’Or.
  • « Comment devenir Bouddha en 5 semaines » de Giulo Cesare Giacobe, FIRST éditions.